l'hiver frappe à la porte, mais ne nous trompons pas nous sommes encore pour quelques jours encore en automne avec ses conditions météo venteuses et pluvieuses. J'ai profité des forts coéfficients de marée pour aller en baie de Somme à la rencontre des oiseaux, huîtries pie, courlis cendrés, pluviers, et bécasseaux de toute sorte qui colonisent cette grande baie à cette époque de l'année. pour information, le dernier comptage fait état de 5500 huîtriers, plusieurs millier de bécasseaux et plus de 600 courlis cendrés.
Un magnifique et inoubliable spectacle s'est offert à la dernière heure de la montée des flots.
Ces photos sont à retrouver dans la galerie : Ajouts récents

________________________

La fin de l'année approche à grands pas, j'en profite pour faire un petit passage à Gatteville phare, à la pointe nord est du Cotentin.
Beau temps et gros coup de vent.
Beaucoup d'oiseaux en passage migratoire. En deux heures trente d'observation, il à été relevé environ 2500 oiseaux de 14 espères différentes: Pingoins torda, guillemots, plongeons imbrins et artiques, mouettes tridactyques, grèbes esclavon, fou de bassan, macreuses , labbes entre autre.....
Je vous mets quelques photos de ce séjour dans la galerie ajouts récents.
Je vous souhaite d'excellentes fêtes de fin d'année et vous donne rendez-vous l'année prochaine.

___________________________________

la page 2017 est tournée, à nous d'écrire celle de 2018!

Pour commencer, permettez moi de vous présenter tous mes meilleurs voeux de bonne anté avant tout. Que cette nouvelle année vous apporte les rencontres que vous souhaitiez, et celles inattendues qui laisseront un souvenir indélébile.
De belles photos à tous!
Pour ma part j'essayerai comme par le passé de vous faire partager mes meilleurs clichés, en espérant qu'ils vous plairont.
Pour commencer, quelques clichés réalisés en bord de Loire, dans le département de loire atlantique, sur des zones humides où les canards, limicoles et rapaces prennent leurs quartiers d'hiver.
Toutes ces photos sont à voir dans la galerie : Ajouts récents

_____________________________________

Janvier 2018

Il pleut, il pleut toujours, les rivières débordent, les terres agricoles ne sont pus que lacs, bref nous vivons un phénomène pluvieux d'une rare intensité tant par le volume que par la durée.
Pour les sorties photos, tout est compromis et il faut bien viser le bon créneau.
J'ai eu de la chance vendredi dernier d'avoir une petite fenêtre, j'en au profité pour rendre visite aux fulmars présents en bord de mer et plus particulièrement qui nichents sur nos falaises crayeuses de la seine maritime.
Pour le reste je me contente de rester à l'abri et de profiter des visiteurs réguliers du jardin.

_____________________________________
Mars 2018

  l'hiver fait de la résistance, après une période de temps très doux, voilà le froid qui revient. Ce phénomème porte bien son nom: le Moscou/Paris.
Quelques jours de fort gel, moins 11° enregistrés dans le jardin, sols et plans d'eau complètement gelés en profondeur.  Surement beaucoup de dégats, et de mortalité chez les oiseaux qui fréquentent les zones humides pour trouver de la nourriture et pour pêcher.
Vivement le printemps et le retour des migrateurs, on est impatients de les revoir !

_____________________________

Avril 2018

Enfin le printemps, avec ses températures en dent de scie, beau temps, grosse chaleur, et retour en fin de mois d'un bon coup de froid ( perte de 20 degrés!) et belle tempête avec ses grosses pluies.
Les migrateurs d'hiver ont pour la pluspart rejoint leurs quartiers d'été plus au nord, tandis que nos visiteurs d'été sont arrivés en villégiature. Les couples sont formés et presque tous en habits nuptial couvent ou nourissent déjà des petits pour les plus précoces, les autres paradent encore. Pour le photographe c'est une période bénite, beaucoup de sujets magnifiques à mettre en boîte.
Dans cette dernière séquence les photos ont été prises dans la somme, la normandie, et les pays de la Loire.

_________________________________

Printemps - Eté 2018

Après  un printemps assez pluvieux, début juin, Nous avons éffectué un petit voyage Marie et moi même à bord de notre van WW. Il nous a conduit en Hollande ( ile de Texel, réserve de Lawersoog dans le nord du pays à la rencontre des combattants variés ), puis retour en France, passage par le lac du Der avec sa héronnière  habitée en partie par du héron pourpré, ensuite nous avons rejoint la Loire au sud de Briare pour photographier des Guêpiers d'europe , et ensuite un petit séjour en Brenne avant de revenir à la maison nous a permi d'admirer des hérons pourprés, hérons garde boeuf, bihoreaux, crabier chevelu, blongios nain, et j'en passe, tous ces oiseaux en pleine période de nidification, c'était vraiment magique.
les cartes mémoire plus que pleines nous avions beaucoup de travail de post traitement au retour, travail quelquefois fastidieux, mais  rançon de magnifique rencontres.
Vous trouverez quelques photos choisies dans la galerie ajouts récents.
Je viens également de créer une nouvelle galerie intitulée : Les 5 étoiles.  Ceci est une séléction de mes photos préférées. elle en est à ses débuts, laissez moi le temps de la compléter au fur et à mesure de mes moments de libre...
Bonne visite, et à bientôt

_______________________________

Automne 2018

Pour commencer en beauté cette nouvelle saison, après un court sejour dans le cotentin avec peu d'oiseaux présents à se mettre au bout de l'objectif, nous avons programmé une semaine en sologne et plus particulièrement à Chambord où fin septembre le brame battait son plein.Temps superbe, et cartes pleines à trier au retour.
Notre actualité se remplie au fur et à mesure des jours qui passent.
Deux ou trois séjours en loire Atlantique, avec des passages fréquents dans le marais breton Vendéen qui est à notre porte, les marais salants de Guérande, entrecoupés par l'incontournable de cette époque, à savoir une visite aux grues cendrées en migration de passage par le lac du Der en Champagne. Et comme entre tous ces périples il faut bien repasser par la case départ, c'est à dire notre domicile en seine maritime où nous avons salué comme il se doit notre écureuil fétiche, à savoir Emilienne qui nous régale à chacun de ses passages journaliers.
Bref pas question de s'ennuyer
Il y a quelques photos présentes pour illustrer ces moments magiques et se rendant  dans la galerie derniers ajouts. Bonne visite....et à bientôt.
Didier et Marie RUPPE-ROLLAND

____________________________

HIVER 2018 / 2019

Il gèle, en Normandie où nous habitons, l'hiver a pris ses marques.
Cette année comme d'habitude dans le jardin les mangeoires sont pleines, mais la faune est assez restreinte pour le moment. Beaucoup plus de moineaux, quelques verdiers, mesanges tête bleue, charbonnière et nonnette se disputent la place sous l'oeil attentif du rouge gorge. Nous avons également eu la visite du roitelet huppé, et le passage de quelques mésanges à longue queue en famille.
Pas de chardonneret élégant, pas de sittelle, tarin des aulnes, serin cini, pinson du nord, gros bec casse noyaux ni de pic épeiche
qui étaient pourtant des habitués.
La faute au rechauffement climatique? Une migration plus tardive? que sais je. Bref nous attendons, l'hiver n'est pas fini.
Quelques sorties dans les marais avec pour la dernière une belle rencontre avec le hibou des marais le 24 décembre en guise de cadeau.

La page 2018 est tournée, bienvenue à  2019
Nouveau petit séjour en Vendée, et grandes marées avec des milliers de bécasseaux, pluviers argentés, accompagnés d'huitriers pie, courlis cendrés et avocettes élégantes. Affût au ras du sol, on laisse la marée avancer et alors,  un spectacle d'une rare beauté lors des envols ou tout se mélange. Difficile de distinguer clairement les oiseaux!

Petit tour également en bord de Loire pour admirer les sarcelles et autres canards venus hiverner au calme du marais.

Retour par la maison en Normandie, les mangeoires sont prises d'assaut, cela donne souvent l'occasion de saisir de superbes joutes entre les verdiers et les quelques chardonnerets enfin de retour, même si leur nombre n'égale pas celui de l'année dernière!
Les écureuils sont toujours présents, et notre mascotte semble avoir donné naissance à une nouvelle couvée, en témoignent l'emergence de toutes ses tétines! Nous lui souhaitons réussite. La neige tombée en abondance à transformé le décors, c'est l'occasion de saisir cette ambiance bien particulière.

Hier , 3 février, un petit tour au parc du Marquenterre, peu d'oiseaux, mais l'agréable rencontre avec un des deux pygargues qui depuis décembre, hivernent dans le secteur.

Février se termine, nous allons tourner la page de ce mois bien curieux. Il nous a gratifié de quelques chutes de neige bien courantes à cette époque, mais très intéressantes pour les photographes que nous sommes. Les paysages deviennent sublimes, et nous profitons de ces lumières pour saisir les animaux dans cette belle ouate blanche immaculée, mais également d'une période en fin de mois  très chaude, presque l'été avant l'heure, avec des records de température vieux  de presque 60 ans battus!
La nature perd ses repères, et ses habitants aussi!
Attendons le retour d'une période plus en phase avec le calendrier, pluie, froid, vent et giboulées vont je l'espère remettre tout dans l'ordre!
Vous trouverez dans les derniers ajouts, des photos de bord de mer, réalisées dans le nord Cotentin, becasseaux variables, sanderling, tournepierre à collier, une sortie en baie de somme avec des huitriers pie, et surtout ce qui est moins courant des moufflons bien sauvages. pour le reste des clichés peut être un peu récurrents des oiseaux et écureuils du jardin.
__________________________________________


Le printemps 2019

ça y est, les beaux jours sont annoncés, nous sommes au printemps.
Nous avons profité des grandes marées d'équinoxe pour aller en baie de somme à la rencontre des huîtriers pie et bécasseaux variables entre autre. Temps légèrement brumeux, avec peu de hautes lumières donnant une surperbe impression et permettant de réaliser des clichés "hight key" sans risque de "cramer" les blancs, un vrai régal. la proximité des oiseaux repoussés par la marée haute à fait le reste. Bien fatigués par cette journée en plein air et ses 8 km de marche avec le matériel, mais quel bon souvenir.

Court séjour en flandre pour saluer les barges à queue noire de retour. Chaque année, ces oiseaux au printemps reviennent de migration dans les polders belges pour se reproduire. Les mâles sont parés de leurs couleurs chatoyantes, ils sont bruyants et agressifs envers leurs congénères, et certains comme vous pouvez le voir s'accouplent déjà.

Le mois de Mai est là avec cette année des différences de températures bien marquées, après une période chaude, retour à des gelées tardives et fortes, et enfin de la pluie accompagnée comme il se doit de vents forts. J'espère que des régions qui souffraient d'une sécheresse précosse et dramatique vont enfin pouvoir bénéficier de cette manne et qu'il ne sera pas trop tard.

Avec Marie, nous avons parcouru la Brenne de long en large, grosse sécheresse et beaucoup d'étang à sec, situation dramatique pour l'installation des héronnières courant avril, je ne sais pas à l'heure actuelle comment à évolué ce problème, les bords de loire et la région de Chambord à la recherche du Balbuzard pêcheur que nous avons trouvé à maintes reprises, mais sans avoir la chance d'assister à une distance raisonnable pour un photographe à une pêche fructueuse, ce n'est que partie remise, nous y arriverons la prochaine fois.
Retour en pays de loire atlantique, pic noirs entre autre, et vendée, ou nous avons photographié sur l'ile de noirmoutier les sternes caugek presentes en grand nombre, environ 2200 individus, et les mouettes mélénocéphales qui apprécient également l'endroit pour se reproduire.
Sans oublier quelques photos prises dans le jardin, écureuil, pic épeiche, et toute la jeunesse tels que grives et merles entre autre, avec une belle réussite cette année au terrier de blaireaux, où nous avons eu la chance d'assiter avec une belle lumière du soir à la sortie de toute la famille, et aux jeux des six blairotins, un spectacle inoubliable.

Fin mai, des bonnes surprises nous attendent dans le jardin.
Sans parler du geai et des pics épeiche mâle et femelle toujours régulièrement présents, le passage d'un épervier d'europe mâle qui à eu la gentillesse de se laisser tirer le portrait.
Et depuis 3 jours, nous assistons à la construction d'un nid de bouvreuils pivoine dans un rosier situé au coin de la maison et à 3 mètres de l'affût. avec toute la discrètion nécessaire, nous sommes des spectateurs privilégiés.

Juillet 2019 et ses jours de canicule. Depuis le dernier paragraphe du mois de mai, beaucoup d'eau à coulé sous le pont.
Un tour complet de la bretagne, débuté en baie de Lanion, la baie de Morlaix, la cote des Abers, la mer d'Iroise et  la descente le long de l'atlantique, quelques photos , mais surtout de belles promenades, et des paysages magnifiques, retour à la maison pour découvrir que les bouvreuils ont abandonné leur nid à peine fini, une grande déception! mais quelques jours plus tard, nous avons eu la joie de les apercevoir et de les entendre, ils ont dù changer d'idée et aller couver plus loin.
Nous découvrons chaque jour des nouveaux oisillons fraichement sortis du nid, mésanges charbonnières, jeunes mésanges à tête bleue, rouges gorge juvéniles, grives musitiennes, fauvettes à tête noire, et surtout un jeune pic épeiche accompagné quelque fois d'un adulte , une satisfaction de plus. Nos écureuils sont plus nombreux, avant notre départ, il y avait régulièrement une femelle, mais maintenant ils sont trois, un mâle et deux femelles à venir grignoter nos noisettes.
Autre paisir, la présence à la nuit tombante, une jeune renarde et de deux hérissons qui passent sur le terrain, foi du piège photographique. Malheureusement leur horaire de passage ne convient pas aux belles photos, j'ai seulement eu la possibilité de lui tirer le portrait grace au live view, la Map même manuelle avec le 300 F2.8 était impossible, le tout à 24000 iso.
Pour avoir le plaisir de faire quelques clichés depuis l'affut, il faut se lever de bonne heure, passé 8 heures 30, l'activité diminue et la lumière devient trop dure, Il faut ensuite attendre vraiment la fin de la journée pour y revenir et espèrer quelques baignades dans le bassin.

______________________

L'été 2019 à tiré sa révérence, il fut très chaud, et beaucoup de régions on souffert de la sécheresse. J'espère que la reproduction de certaines espèce n'ont pas trop été impactée par cet épisode douloureux.

Place à l'automne. Nous avons fait des petits séjour en vendée / loire Atlantique. vous trouverez dans les derniers ajouts quelques photos de cette période. bonne visualisation, et à bientôt pour la suite avant l'automne.

Top